Blog

Nouvelle identité, nouveau nom !

Changement de nom


Comme vous l'avez remarqué, Musicae a changé de nom pour Tempso. musicae.io n’existe donc plus et est remplacé par tempso.com.


Pourquoi un tel changement ?


Tout d’abord pour des raisons pratiques. Musicae est un nom pour lequel nous ne pouvions déposer de marque. C’est un nom qui nous exposait à une concurrence potentiellement néfaste pour notre développement.


Et pourtant, malgré ça, et conscients du danger, nous avons failli persister avec Musicae tant il était difficile de trouver une alternative convaincante et tant nous étions attachés à ce nom, qui, au fil des mois, s’était incrusté dans notre quotidien.


Pour la marque, pensions-nous, tant pis. Nous trouverons une manière de faire. Pour le nom de domaine en ".io" (musicae ".com" n’étant pas disponible) tant pis aussi. Nous éduquerons nos utilisateurs aux nouvelles extensions. Mais nos arguments étaient biaisés. Ils ne nous ont pas convaincu. Nous avons continué à chercher.


Au fil des semaines, nous avons compris quelque chose de supplémentaire : un nom, c’est une image qu’on plante dans un cerveau. Celle, à l’origine, que nous voulions planter dans votre cerveau, était la superposition d’un site de musique et d’une encyclopédie. "Music" - "ae". Un site référençant toutes les interprétations disponibles d’une même œuvre. Et un site pour les écouter et les comparer.


Cette mission est toujours au cœur de Tempso. Elle ne change pas. Mais notre mission n’est plus uniquement technique. Nous voulons faire plus que constituer une base de données complète et accessible sur les interprétations de la musique classique.


Nous voulons rendre la musique classique accessible.


Pour la rendre accessible, nous pensons qu'il faut d'abord s’affranchir de l’héritage trop lourd et poussiéreux qu'elle traîne depuis une trentaine d’années. En d’autres termes, il faut sortir la musique classique de son côté rationnel, encyclopédique, intellectuel, profondément exclusif, pour revenir à ce qu’elle est avant tout : de la musique. Et à ce titre, de l’émotion.


Par ailleurs, nous avons aussi compris que parler de l’interprétation, c’est parler de la sensibilité. Et parler des interprétations, c’est parler de la multiplicité des sensibilités. C’est parler de diversité. En ce sens, la musique classique est presque politique. Elle nous rappelle qu’à partir d’un même texte – la partition – il peut y avoir des points de vus différents. Tous ne se valent pas, mais tous méritent d’exister.


Comment faire pour porter ces messages qui, bien que profondément ancrés dans la musique classique, sont devenus invisibles tant elle pâtit aujourd’hui des préjugés qui l’enferment ? Comment désassocier la musique classique de l’élitisme ? De l’exclusion ?


Notre réponse a été la suivante : avec un mot vide. Un mot simple, efficace, que nous chargerons de signification avec le temps.


Le mot que nous avons choisi est Tempso. Et c’est maintenant notre mission de vous le faire aimer.


Alors, nous vous donnons rendez-vous sur tempso.com pour débuter cette nouvelle aventure !


A bientôt,

Pierre